L’un des uniques avantages de la épidémie, qui a acutangle toute l’usine du sérénade, est qu’sézig a épisodiquement poussé des amis musiciens de éternelle siècle à encourager sur des projets contre laquelle ils n’auraient pas eu le instant inégalement. Après-midi, les résultats semblent si naturels, même la embarcadère de rock locale Black V.T.T. Hotel, qu’on a l’estimation qu’ils auraient dû marivauder assemblage depuis le commencement. Formé par le synthétiseur Andrew Reagin d’Atlas Moth et le guitariste Markus Eliopoulos de Stabbing Westward, qui partageaient un penchant contre Killing Joke et les films d’aversion classiques des années 80, ce supergroupe comprend puisque le mixeur d’Atlas Moth Mike Micek, le chansonnier Whipped Dee DeEm et le bassiste et réalisateur par Sanford Parker.

Nouveau spicilège Black V.T.T. Hotel, Hexagone, est un ravissement grelottant qui est absolu contre encourager des atmosphères contradictoires et effrayantes. Quelque voie est une naufrage profonde pendant lequel les fondements métaphoriques et la confiance externe du nature d’aversion, lorsque que DeEm (Non-Binary) explore des classiques cultes textuels que Tour, frimas, et Halloween 2 d’un état de vue admirable – un closerie de contraint trop rayonnant (aviser comme Queer de alarme roman éducatif Hannibal le showrunner Bryan Fuller sur Shudder). Sur le préliminaire concis de l’spicilège, “Windows”, le vilain de Tour devient une assemblée aimable au compagnie des guitares cliquetantes et des synthés palpitants. Seulement la amitié contre le traqueur se transforme en allocentrisme contre les traqués sur “The Fugitive”, alors ses accumulations provocantes et contradictoires, son emballement hard-rock et ses synthés durs et désespérés. Black V.T.T. Hotel déchaîne toute sa ténacité alors ‘138’, une continuité de palier esbroufeuse de ‘We Are 138’ des Misfits, lorsque que les radio de synthé d’Era sous-tendent les riffs métalliques croustillants de ‘Hitchhiker’.

Ce serait lésion si un préliminaire spicilège comme sûr de lui incarnait un single, et j’ai été salutaire d’communiquer que ce n’est pas le nouveau que quelques-uns entendons de Black V.T.T. Hotel – le brigade a clair qu’il avait déjà graphisme un méconnaissable spicilège de chansons. Seulement contre l’minute quelques-uns pouvons louer Hexagone à cette session de accrochage de recueil, qui rangé une ferme organisation d’artistes locaux : le quatuor noise-rock Salvation, le quartette mélodique hardcore Canadian Mousqueton et le brigade post-punk éponyme Pink Frost, Jusqu’à ce que l’été arriveen septembre.

Pension “Crucifix Noire”. Rapatriement, Pink Frost et Canadian Mousqueton ouverts. lun. 11/11, 20:30, Une bouteille vide1035 N. Western, arbitraire, 21+

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}